Gallery Shchukin

Gallery Shchukin http://www.galleryshchukin.com/ Gallery SHCHUKIN is an international project with a representative office in Moscow and gallery exhibition space in Paris and New York.

The major fields of activity of the gallery are contemporary art, modern art, and, first of all, actual art. In continuous quest for new names, Gallery Shchukin works both with prominent contemporary artists and promising young authors. Among the most renowned painters, this gallery co-operates with such laureates of international prizes and permanent exhibit participants as David Datuna, Sasha Se

The major fields of activity of the gallery are contemporary art, modern art, and, first of all, actual art. In continuous quest for new names, Gallery Shchukin works both with prominent contemporary artists and promising young authors. Among the most renowned painters, this gallery co-operates with such laureates of international prizes and permanent exhibit participants as David Datuna, Sasha Se

Fonctionnement normal

Oleg Tselkov 15.07.1934 - 11.07.2021Our sincerest and heartfelt condolences to the family of the great Russian artist Ol...
11/07/2021

Oleg Tselkov 15.07.1934 - 11.07.2021

Our sincerest and heartfelt condolences to the family of the great Russian artist Oleg Tselkov, his wife Antonina and daughter Olga.

PARIS, September 14th, Exhibition of a prominent artist Oleg Tselkov was opened at Gallery Shchukin at 4, avenue Matignon. Show is on view till October, 21st.

Au commencement était le Néant… Le trou béant le vide total, le zéro absolu, la solitude... Mais d’où naissent la vie et...
22/03/2018

Au commencement était le Néant… Le trou béant le vide total, le zéro absolu, la solitude... Mais d’où naissent la vie et l’univers? Quelle force met en mouvement les molécules, les atomes qui constituent le socle de la vie ?
Cette question universelle qui sommeille en chacun d’entre nous est le sujet principal que l’artiste coréen Moon Chang Dawn aborde dans son oeuvre.

En utilisant différents médiums et techniques, l’artiste crée des réponses à ses questions propres à nos fondamentaux, des questionnements qui l’envahissent depuis son enfance. Innovateur, il a élaboré ses propres techniques qui lui permettent de créer son univers unique et reconnaissable. Son approche est très minimaliste et sophistiquée à la fois. Sculpteur à la base, en travaillant avec l’espace tridimensionnel, Moon peint ses tableaux ainsi qu’il crée ses sculptures, en sculptant le temps…

L’artiste concentre toute la vie, son mystère et sa beauté dans chacune de ses oeuvres, que ce soit une sculpture ou une peinture, une idée qui l’obsède et qui l’a amené aussi à se répéter.
L’exposition Cosmos est une célébration de l'univers, se proposant d'examiner l'espace de temps qui s'écoule depuis son début jusqu'à son effondrement. Dans son art, Moon interroge la science et l'esprit, la naissance et la mort, le grand cosmos et les minuscules systèmes de vie, les structures des galaxies et les arborescences des végétaux. Moon contemple la science, la morphogenèse et le cosmos avec l’oeil qui est au-delà du regard de l’artiste.Il explore l’évolution qui révèle les forces de la nature et les lois qui déterminent la forme, la structure des tissus constituant l’univers. Il crée une sorte d'une nouvelle réalité qui permet un autre regard sur les structures et l'harmonie du cosmos.

Le cosmos est partout, le cosmos est un tout et il est solitaire comme chacun entre nous, que ça soit une cellule ou un être humain. L'art de Moon est le témoin d'une convergence entre imagination artistique, dimension spirituelle et recherche scientifique.

Moon Chang Dawn nous fait (re)découvrir l'Art de l'univers.

Leyla Jafarova
Historienne et théoricienne de l’art

Gallery Shchukin's cover photo
20/03/2018

Gallery Shchukin's cover photo

Gallery Shchukin
15/12/2017
Gallery Shchukin

Gallery Shchukin

Chères amies, chers amis,

Veuillez découvrir le site officiel de l'artiste Pierre Marie Brisson, qui est désormais en ligne !!!
Sur le site vous allez trouver sa biographie, ses portraits et, notamment ses oeuvres !!!

N'hésitez pas à consulter le site en cliquant sur le lien suivant:

http://www.pierremarie-brisson.com/fr/

Chères amies, chers amis,Veuillez découvrir le site officiel de l'artiste Pierre Marie Brisson, qui est désormais en lig...
15/12/2017
Pierre Marie Brisson artiste peintre contemporain – Site officiel

Chères amies, chers amis,

Veuillez découvrir le site officiel de l'artiste Pierre Marie Brisson, qui est désormais en ligne !!!
Sur le site vous allez trouver sa biographie, ses portraits et, notamment ses oeuvres !!!

N'hésitez pas à consulter le site en cliquant sur le lien suivant:

http://www.pierremarie-brisson.com/fr/

Retrouvez tout ce qu'il faut savoir sur l'artiste Pierre Marie Brisson, peintre contemporain français, sa bio, ses inspirations et ses univers, ses toiles…

Gallery Shchukin
24/10/2017

Gallery Shchukin

Chers amis, notre Gallery Shchukin Paris a le plaisir de vous convier au vernissage de l'exposition de Pierre Marie Brisson.
Venez nombreux pour découvrir son oeuvre fantastique dans les murs de notre galerie à partir du 26 Octobre !
"Pierre-Marie Brisson est un fauviste contemporain. Depuis quarante ans il peint des formes et des figures de la Méditerranée, mer au milieu des terres, mer des dieux, des héros et des hommes. Son œuvre est un hommage permanent au voyage d’Ulysse chantée par Homère dans son Odyssée.
Ses toiles sont couvertes de papiers découpés, peints, pliés et marouflés, où triomphent les couleurs du Sud, bleu cobalt, aigue-marine et rouge garance. Sans dégradé ni transition ces tonalités vives formalisent les êtres et les végétaux : Hirondelles de mer présage heureux, Papillon-psychè en grec ancien, poisson biblique signe d’abondance et silhouettes féminines gracieuses arcadiennes de l’utopique Arcadie."
Gilles Bastianelli
Paris, septembre 2017

24/10/2017
Gallery Shchukin
24/10/2017

Gallery Shchukin

Chers amis, notre Gallery Shchukin Paris a le plaisir de vous convier au vernissage de l'exposition de Pierre Marie Brisson.
Venez nombreux pour découvrir son oeuvre fantastique dans les murs de notre galerie à partir du 26 Octobre !
"Pierre-Marie Brisson est un fauviste contemporain. Depuis quarante ans il peint des formes et des figures de la Méditerranée, mer au milieu des terres, mer des dieux, des héros et des hommes. Son œuvre est un hommage permanent au voyage d’Ulysse chantée par Homère dans son Odyssée.
Ses toiles sont couvertes de papiers découpés, peints, pliés et marouflés, où triomphent les couleurs du Sud, bleu cobalt, aigue-marine et rouge garance. Sans dégradé ni transition ces tonalités vives formalisent les êtres et les végétaux : Hirondelles de mer présage heureux, Papillon-psychè en grec ancien, poisson biblique signe d’abondance et silhouettes féminines gracieuses arcadiennes de l’utopique Arcadie."
Gilles Bastianelli
Paris, septembre 2017

Chers amis, notre Gallery Shchukin Paris a le plaisir de vous convier au vernissage de l'exposition de Pierre Marie Bris...
24/10/2017

Chers amis, notre Gallery Shchukin Paris a le plaisir de vous convier au vernissage de l'exposition de Pierre Marie Brisson.
Venez nombreux pour découvrir son oeuvre fantastique dans les murs de notre galerie à partir du 26 Octobre !
"Pierre-Marie Brisson est un fauviste contemporain. Depuis quarante ans il peint des formes et des figures de la Méditerranée, mer au milieu des terres, mer des dieux, des héros et des hommes. Son œuvre est un hommage permanent au voyage d’Ulysse chantée par Homère dans son Odyssée.
Ses toiles sont couvertes de papiers découpés, peints, pliés et marouflés, où triomphent les couleurs du Sud, bleu cobalt, aigue-marine et rouge garance. Sans dégradé ni transition ces tonalités vives formalisent les êtres et les végétaux : Hirondelles de mer présage heureux, Papillon-psychè en grec ancien, poisson biblique signe d’abondance et silhouettes féminines gracieuses arcadiennes de l’utopique Arcadie."
Gilles Bastianelli
Paris, septembre 2017

Gallery Shchukin's cover photo
21/10/2017

Gallery Shchukin's cover photo

In 1960, a young Moscow painter had just portrayed a man’s face when he realized that he had unintentionally depicted so...
16/09/2017

In 1960, a young Moscow painter had just portrayed a man’s face when he realized that he had unintentionally depicted something else: The face of Man. Not any particular face, more or less appealing, more or less familiar, but the very face that lies hidden behind all faces. Not just of a human being, but all of humanity. The face of all mankind had vaguely taken on the appearance of a spud torn open by a gap-toothed mouth, but it was unmistakable: It was the real thing. The young artist had not sought out this effect: It just appeared, it confronted him. There was much to be impressed about—and he was—but also in a certain way, he was relieved to be spared the fumbling, the hesitations, the dead-ends that are common to all, even the greatest, artists. It was no longer his problem, this was no concern of his anymore. A way had opened up to him, and his life would be devoted to following that path. Fifty-four years later he’s still on it.

In 1960, a young Moscow painter had just portrayed a man’s face when he realized that he had unintentionally depicted something else: The face of Man. Not any particular face, more or less appealing, more or less familiar, but the very face that lies hidden behind all faces. Not just of a human being, but all of humanity. The face of all mankind had vaguely taken on the appearance of a spud torn open by a gap-toothed mouth, but it was unmistakable: It was the real thing. The young artist had not sought out this effect: It just appeared, it confronted him. There was much to be impressed about—and he was—but also in a certain way, he was relieved to be spared the fumbling, the hesitations, the dead-ends that are common to all, even the greatest, artists. It was no longer his problem, this was no concern of his anymore. A way had opened up to him, and his life would be devoted to following that path. Fifty-four years later he’s still on it.

PARIS, September 14th, Exhibition of a prominent artist Oleg Tselkov was opened at  Gallery Shchukin at 4, avenue Matign...
16/09/2017

PARIS, September 14th, Exhibition of a prominent artist Oleg Tselkov was opened at Gallery Shchukin at 4, avenue Matignon. Show is on view till October, 21st.

PARIS, September 14th, Exhibition of a prominent artist Oleg Tselkov was opened at Gallery Shchukin at 4, avenue Matignon. Show is on view till October, 21st.

Gallery Shchukin's cover photo
04/09/2017

Gallery Shchukin's cover photo

Олег Целков: «По мнению Запада, в русских слишком много страсти»
02/09/2017
Олег Целков: «По мнению Запада, в русских слишком много страсти»

Олег Целков: «По мнению Запада, в русских слишком много страсти»

В сентябре парижская галерея «Щукин» открывает выставку Олега Целкова. Накануне вернисажа со знаменитым живописцем побеседовал корреспондент «Культуры».

Gallery Shchukin
21/07/2017

Gallery Shchukin

André Lanskoy, fils du comte Lanskoy et dont le nom véritable est Andrei Michailovitch Lanskoy, naît le 31 mars 1902 à Moscou. L’artiste prend la fuite pour Kiev en 1919 peu de temps avant la Révolution russe. Après un séjour en Crimée, Lanskoy finit par atteindre Paris en 1921, ville qu’il ne quittera plus jusqu’à sa mort. Peu après, l’artiste commence à étudier la peinture à l’Académie de la Grande Chaumière. André Lanskoy s’inspire de Van Gogh, Matisse et Chaim Soutine pour créer ses tableaux figuratifs et ses natures mortes de l’époque.
En 1923, André Lanskoy se qualifie pour le "Salon d'Automne". Il y est découvert par Wilhelm Uhde qui peut lui procurer par la suite de bons contacts et qui lui vient en aide pour sa première exposition individuelle en 1925. A cette époque, André Lanskoy expose également avec Robert et Sonia Delaunay, Leopold Survage, Ossip Zadkine et d’autres artistes russes vivant à Paris.
Les œuvres de Lanskoy parviennent rapidement dans les musées et les collections d’art privées de renommée. A la fin des années 30, André Lanskoy prend progressivement ses distances par rapport à la représentation figurative pour travailler exclusivement de manière non-figurative à partir de 1943.
La recherche continuelle de nouveaux moyens d’expression aboutit à des illustrations de livres, des tapisseries, des mosaïques et des collages. Une amitié profonde unit Lanskoy à Nicolas de Staël et ils exposent ensemble en 1948. A cette époque et dans la décennie qui suit, la célébrité internationale de Lanskoy s’affermit, ce lorsqu’il montre par exemple ses travaux les plus récents en 1956 à New York chez Fine Arts Associates.
Au sein de l’Ecole de Paris, André Lanskoy compte parmi les représentants les plus importants de l’abstraction lyrique et c’est en tant que tel qu’il lui est rendu hommage par de nombreuses expositions également. L’artiste est représenté ainsi à la documenta II de 1958 aux côtés des artistes informels ou lors de l’exposition "Les peintres russes de l'Ecole de Paris" au musée de Saint-Denis en 1960.
André Lanskoy meurt à Paris le 22 août 1976.

André Lanskoy, fils du comte Lanskoy et dont le nom véritable est Andrei Michailovitch Lanskoy, naît le 31 mars 1902 à M...
21/07/2017

André Lanskoy, fils du comte Lanskoy et dont le nom véritable est Andrei Michailovitch Lanskoy, naît le 31 mars 1902 à Moscou. L’artiste prend la fuite pour Kiev en 1919 peu de temps avant la Révolution russe. Après un séjour en Crimée, Lanskoy finit par atteindre Paris en 1921, ville qu’il ne quittera plus jusqu’à sa mort. Peu après, l’artiste commence à étudier la peinture à l’Académie de la Grande Chaumière. André Lanskoy s’inspire de Van Gogh, Matisse et Chaim Soutine pour créer ses tableaux figuratifs et ses natures mortes de l’époque.
En 1923, André Lanskoy se qualifie pour le "Salon d'Automne". Il y est découvert par Wilhelm Uhde qui peut lui procurer par la suite de bons contacts et qui lui vient en aide pour sa première exposition individuelle en 1925. A cette époque, André Lanskoy expose également avec Robert et Sonia Delaunay, Leopold Survage, Ossip Zadkine et d’autres artistes russes vivant à Paris.
Les œuvres de Lanskoy parviennent rapidement dans les musées et les collections d’art privées de renommée. A la fin des années 30, André Lanskoy prend progressivement ses distances par rapport à la représentation figurative pour travailler exclusivement de manière non-figurative à partir de 1943.
La recherche continuelle de nouveaux moyens d’expression aboutit à des illustrations de livres, des tapisseries, des mosaïques et des collages. Une amitié profonde unit Lanskoy à Nicolas de Staël et ils exposent ensemble en 1948. A cette époque et dans la décennie qui suit, la célébrité internationale de Lanskoy s’affermit, ce lorsqu’il montre par exemple ses travaux les plus récents en 1956 à New York chez Fine Arts Associates.
Au sein de l’Ecole de Paris, André Lanskoy compte parmi les représentants les plus importants de l’abstraction lyrique et c’est en tant que tel qu’il lui est rendu hommage par de nombreuses expositions également. L’artiste est représenté ainsi à la documenta II de 1958 aux côtés des artistes informels ou lors de l’exposition "Les peintres russes de l'Ecole de Paris" au musée de Saint-Denis en 1960.
André Lanskoy meurt à Paris le 22 août 1976.

Gallery Shchukin
21/07/2017

Gallery Shchukin

"Pierre Dmitrienko belongs to the next generation of Russian Parisians. The Stolyarova collection has three of his works that I would classify as dramatic abstraction: They all represent complex states of consciousness. Particularly significant, in my opinion, is "La Route"; it has some connection with external reality, although somewhat indirect. As a result, despite the fact that the work is abstract, it is not without a narrative dimension. It creates an existential image of the dramatic path of life - of a road that has been cut through in both dimensions: in the rock formations of the outer world, as well as deep within of the subconscious."

Alexander Borovsky

"Pierre Dmitrienko, with his "La Route" (1957) and "The Garden of Gethsemane" (1956) - informed by the Biblical story - pointed to other territories: umbrageous, oblique, and often ominous."

John E. Bowlt

"Pierre Dmitrienko belongs to the next generation of Russian Parisians. The Stolyarova collection has three of his works...
21/07/2017

"Pierre Dmitrienko belongs to the next generation of Russian Parisians. The Stolyarova collection has three of his works that I would classify as dramatic abstraction: They all represent complex states of consciousness. Particularly significant, in my opinion, is "La Route"; it has some connection with external reality, although somewhat indirect. As a result, despite the fact that the work is abstract, it is not without a narrative dimension. It creates an existential image of the dramatic path of life - of a road that has been cut through in both dimensions: in the rock formations of the outer world, as well as deep within of the subconscious."

Alexander Borovsky

"Pierre Dmitrienko, with his "La Route" (1957) and "The Garden of Gethsemane" (1956) - informed by the Biblical story - pointed to other territories: umbrageous, oblique, and often ominous."

John E. Bowlt

Gallery Shchukin
20/07/2017

Gallery Shchukin

Gallery Shchukin a le plaisir de vous présenter deux oeuvres rares de Pierre Dmitrienko (1925-1974) qui sont issues de la collection d'Irina Stolyarova.

Peintre et sculpteur français, Pierre Dmitrienko est né à Paris en 1925 d'une mère grecque et d'un père russe qui avait fui sa patrie lors de la révolution. Après des études secondaires au lycée Pasteur, à Neuilly, il s'inscrit en 1944 à l'École des beaux-arts de Paris, où il étudie pendant deux ans l'architecture avant de se consacrer à la peinture. En 1946, il devient l'élève du peintre hollandais Konrad Kickert, qui sera sans influence sur son œuvre future, mais qui fera de lui un technicien remarquable. Parmi les artistes de sa génération, Dmitrienko fréquente Arnal, Serge Rezvani et Jacques Lanzmann. En 1948, il participe pour la première fois à une exposition de groupe (« Les Mains éblouies » à la galerie Maeght) et, en 1950, a lieu sa première exposition personnelle à la galerie de la Paix à Lausanne. Dès lors, Dmitrienko participe à toutes les manifestations importantes en France et à l'étranger.

Pierre Dmitrienko appartient à la génération qui suit immédiatement les grands abstraits de l'école de Paris, et fait partie avec quelques autres, et pour un temps, de la première vague de l'abstraction lyrique. Partant d'une certaine vision du monde extérieur, parfois la précédant, le peintre a élaboré ainsi, dans les années 1950, une œuvre où il dépouille l'univers qui l'entoure de toutes ses références précises à la réalité. Servi par une remarquable technique faite de transparences, de glacis, où jouent seules les fluidités de la matière et les modulations des tons, Pierre Dmitrienko tend alors vers une approche poétique de l'essence de toute vision. Approche qui devient la sublimation de la sensation vécue par l'artiste devant la nature, et qui la soumet au seul ordre mental.

Adresse

4, Avenue Matignon
Paris
75008

Heures d'ouverture

Mardi 10:00 - 19:00
Mercredi 10:00 - 19:00
Jeudi 10:00 - 19:00
Vendredi 10:00 - 19:00

Téléphone

+33 1 45 61 25 63

Notifications

Soyez le premier à savoir et laissez-nous vous envoyer un courriel lorsque Gallery Shchukin publie des nouvelles et des promotions. Votre adresse e-mail ne sera pas utilisée à d'autres fins, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Contacter L'entreprise

Envoyer un message à Gallery Shchukin:

Vidéos

Magasins á proximité


Autres Commerce de détail à Paris

Voir Toutes

Commentaires

Oleg Tselkov 15.07.1934 - 11.07.2021 Our sincerest and heartfelt condolences to the family of the great Russian artist Oleg Tselkov, his wife Antonina and daughter Olga.